Dangers d’ une basse glycémie: affaiblissement du système immunitaire, apparition des cancers ou des malad ies chroniques incurables

Dangers d’ une basse glycémie: affaiblissement du système immunitaire, apparition des cancers ou des maladies chroniques incurables

Le lien ci-dessous présente lescommuniqués des médecins et chercheurs sur le diabète: “Comment traiter le diabète sans médicament”, avec des traductions en langue vietnamienne.

http://khicongydaotoronto.com/forum/viewtopic.php?f=12&t=6842

  1. Impressions globales
  1. L’industrie pharmaceutique et le système médical actuel sont entrain de nous imposer les dangers de la maladie du diabète, par profit monétaire. La situation a été dévoilée par des chercheurs et médecins qui ne partagent pas cette vision.
  2. Les chercheurs et médecins qui ont initié la méthode de traitement du diabète sans médication n’ont pas fait plus état des modes de traitement. Probablement il faudrait acheter les publications pour en savoir plus.

À travers des arguments prouvant le bien fondé du traitement du diabète sans médicaments, lequel est basé sur les résultats des études et des recherches scientifiques récentes, nous avons pu connaître la raison d’être de la maladie du diabète. Prenons pour exemple, dans le passé,au VietNam, le diabète était méconnu. De cette observation, nous allons pouvoir résoudre les intrigues suivantes :

Intrigue 1

Prenons pour exemple:la population travaillante du VietNam. Dans le passé, cette population de l’enfance à la vieillesse, n’a pas été informée niconfrontée à la maladie du diabète. Pourtant les gens ont consommé sans restriction, des patates douces, des jus de canne à sucre, des boissons sucrées, des gâteaux au riz gluant, des pains, des gâteaux sucrés, des vins distillés,des maïs (blés d’inde) bouillis, et d’innombrables fruits et légumes comme : longan, mangues, rambutan, durion, fruis de jacquier, coco…..sans problème… jusqu’à la mort. Et ce pourquoi ?

Intrigue 2

Pourquoi deux personnes de même taille, de même poids, de même glycémie au départ, ont des valeurs de glycémies différentes, une qui augmente et l’autre qui diminue, après avoir consommé la même quantité d’aliment?

Prenons les résultats des expériences obtenues des personnes,en partant avec les mêmes critères, identifiées comme A B C D, ayant consommé la même quantité de patate douce. Toutes ces personnes ont une glycémie de 6.0mmol/L, avant la consommation des patates douces.

Patients Glycémie

avantconsommation

Glycémie

30 min après consommation

Glycémie

60 min après consommation

Glycémie

120 min après consommation

A 6.0mmol/L 8.1mmol/L 11.3mmol/L 5.9mmol/L
B 6.0mmol/L 4.5mmol/L 8.5mmol/L 9.5mmol/L
C 6.0mmol/L 9.2mmol/L 7.0mmol/L 5.8mmol/L
D 6.0mmol/L 7.5mmol/L 9.2mmol/L 13.5mmol/L

Intrigue 3

Dans le passé, les gens ont consommé allègrement du sucré, ont été toujours en bonne santé, et ont pu toujours bien travailler .Le diabète était méconnu. Depuis l’existence du glucomètre, la médecine occidentale a identifié la maladie du diabète. À partir de ce moment, bien des personnes ont dû prendre des médicaments pour faire baisser le sucre dans le sang.C’est également à ce moment qu’on a commencé à noter les signes reliés au diabète comme: fatigue, faiblesse, manque d’ardeur au travail, démarche lente, épuisement physique, vision floue ou cécité, perte d’appétit, perte de mémoire, indigestion, remontée oesophagienne, amaigrissement, éblouissement, vertige, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, tremblemnt des membres, cancers….Ces signes existaient-ils avant la prise des antidiabétiques, ou seulement après?

Quand on arrive à expliquer ces trois intrigues,on n’aurait plus peur du diabète, car cette maladie n’a jamais existé. Pourquoi?

La branche de médecine complémentaire de QiQongThérapie a bien expliqué l’importance du sucre dans le développement des cellules du corps, permettant ainsi aux organes et viscères d’effectuer les mouvements d’absorption et de transformation des nutriments en sang. Dans cette étape, les fonctions de la rate et du pancréas sont extrêmement importantes.

  1. Fonction du pancras

Selon la médecine orientale, les fonctions de la rate et du pancréas sont:

-conduire et répartir le Sang et l’Énergie à l’ensemble du corps,

-assurer les sécrétions internes favorisant la formation des nutriments à partir des aliments,

-produire le Sang à partir des nutriments en provenance des aliments. Concernant le sucre, c’est le pancréas qui produit de l’insuline.

  1. Rôle de l’insuline

Les recherches scientifiques récentes ont découvert les 3 rôles de l’insuline. L’insuline est une sécrétion interne du pancréas, a 3 rôles:

  1. maintenir la stabilité de la teneur du sucre dans le sang,
  2. acheminer le sucre dans le sang vers les cellules pour leurs développements et leurs fonctionnements,
  3. assurer l’efficacité du système immunitaire.
  1. Maintien de la stabilité de la glycémie

Une teneur de sucre dans le sang, permettant de maintenir toutes les activités est de 6 à 8mmol/L à jeûn, selon OMS, Organisation Mondialede la Santé, en 1979.

La prise des aliments et des boissons fait varier la glycémie. Le pancréas va sécréter une quantité juste suffisante d’insuline pour dégrader tout excès de sucre dans le sang. Ainsi après les repas, la glycémie monte, puis à la fin de la période de transformation et d’absorption des aliments, la glycémie redescend à la valeur normale, soit 6 à 8mmol/L.

  1. Acheminement du sucre vers les cellules

L’insuline permet l’arrivée du sucre aux cellules. Le sucre est un des trois éléments essentiels au fonctionnement cellulaire, à savoir: glucides-lipides-protides. L’eau, les minéraux, les vitamines contribuent à la formation et au développement cellulaire.

  1. Maintien du système immunitare

Le système immunitaire est hérité des parents. La médecine orientale l’appelle l’Énergie du ciel antérieur. Cepandant, si un organisme a une bonne faculté d’absorption et de transformation des aliments, alors le développement cellulaire serait accru, donc le système immunitaire serait bien fonctionnel. Ici le pancréas joue le rôle primordial. Le pancréas va sécréter la quantité appropriée d’insuline pour acheminer le sucre aux cellules. Les cellules bien nourries, vont accomplir correctement leurs tâches, ainsi la personne va pouvoir se livrer aux activités sans fatigue ni épuisement.

  1. Résolution des intrigues

Avec le temps, et l’expérience acquise, la médecine complémentaire, branche du QiQongThérapie va présenter les éclaircissements de ces 3 intrigues.

Intrigue 1

On a remarqué que la population des diabétiques a augmenté le long des quatres étapes, depuis la promotion et de mise en marché des antidiabétiques.

Étape 1

Au début, avec l’apparition des glucomètres, le monde médicaldont OMS entre autres,s’est penché sur le problème du sucre et a uniformisé universellement les critères de glycémie comme 6 à 8mmol/Là jeûn et de 8 à 11mmol/L après repas.Selon ces critères, la population qui va utiliser les médicaments n’est pas rentable pour l’industrie pharmaceutique.

Le lien ci-dessous contient des informations, des publications dans la presse, des reportages…..sur les agissements de l’industrie pharmaceutique pour gain monétaire, en langue française et anglaise. Ce même lien contient aussi d’innombrables pages de traduction en langue vietnamienne de ces informations

https://docs.google.com/document/d/13s0gCUOG_DpzdjxRgBfmN0jrI82Be5o2fRDB7meHiSo/edit

Étape 2

L’Organision Mondiale de la Santé (OMS) a baissé ces critères, entraînant une population accrue de personnes qui devront prendre des antidiabétiques, selon les recommandations des médecins.

Étape 3

L’OMS a baissé encore les critères de glycémie.En plus la propagande à grande échelle des publications sur les méfaits des maladies subséquentes au diabète, fait augmenter énormément la population dépendante des antidiabétiques. Bien des personnes saines ont été victimes du système, et ont été malheurement sous médication permanente.

Étape 4

Récemment, une meilleure corrélation et coordination entre le monde médical, l’industrie pharmaceutique et le média s’est établie, pour répandre les méfaits du sucre afin que la population cesse d’en consommer. Le résultat est qu’il y a beaucoup plus de personnes qui vont recourir aux antidiabétiques pour se sentir d’être en sécurité. Toute la population dépendante inutilement des antidiabétiques, va vers un manque permanent de sucre, va endurer ainsi la vie avec des fatigues, des faiblesses physiques, la baisse du système immunitaire, l’apparition des maladies chroniques difficilement guérissables.Une mise en garde acharnée contre le diabète, en plus de la baisse des critères de glycémie, ont pour résultat, la baisse du système immunitaire de toute une population visée. La population est affaiblie et est sujette à bien plus de maladies qu’auparavant. La société a construit plus d’hôpitaux . Dans le passé, les gens étaient en meilleure santé, beaucoup de gens n’ont jamais connu les hôpitaux.

Une faible glycémie entraîne un manque de sucre pour nourrir les cellules, pour fournir l’énergie au fonctionnement du corps, le système immunitaire baisse . Ainsi l’état de la santé globale de la population baisse également.

Avant l’étape 1, début d’utilisation des antidiabétiques, la santé et le système immunitaire sont vus comme une machine avec une puissance de 10 chevaux.

À l’étape 2, la machine n’a que 8 chevaux.

À l’étape 3, la machine n’a que 6 chevaux

À l’étape 4, il ne reste que 4 chevaux de puissance.

Le système immunitaire a baissé à cause de trop de restrictions alimentaires.

Intrigue 2

Patients Glycémie

avantconsommation

Glycémie

30 min après consommation

Glycémie

60 min après consommation

Glycémie

120 min après consommation

A 6.0 mmol/L 8.1mmol/L 11.3mmol/L 5.9mmol/L
B 6.0 mmol/L 4.5mmol/L 8.5mmol/L 9.5mmol/L
C 6.0 mmol/L 9.2mmol/L 7.0mmol/L 5.8mmol/L
D 6.0 mmol/L 7.5mmol/L 9.2mmol/L 13.5mmol/L

Dans le cas de consommation de la patate douce, en suivant les glycémies, on pourrait savoir l’état de santé ainsi que système immunitaire des 4 personnes, soitA, B, C, D.

Personne A

La glycémie a monté de 6.0 mmol/L à 8.1mmol/L et 11.3mmol/L, puis redescendue à 5.9mmol/L, après 30 min, 60 min, et 120 minutes après consommation. La représentation est une courbe parabolique. Cela signifie que le sucre dans les patates douces a fait monter la glycémie, le métabolisme du sucre est bon, et a pu éliminer tout excès de sucre après 2 heures. La personne A est en bonne santé, son système immunitaire a la puissance de 8 chevaux. Si par un hasard quelconque, cette personne passe un examen médical après la consommation de la patate douce, alors elle serait diagnostiquée diabétique et devrait prendre, malheureusement des antidiabétiques à vie!!

Personne B

De 6.0mol/L, laglycémie est descendue à 4.5mmol/L, puis a monté à 8.5mmol/L, ensuite à 9.5mmol/L, après 30 min, 60 min, et 120 minutes après consommation. Cela signifieque le sucre dans les patates douces a induit les fonctions de transformation et d’absorption, baissant ainsi le sucre dans le sang. Pour compenser le déficit en sucre dans le sang, l’organisme transforme le glycogène stocké dans le foie en sucre pour le libérer dans la circulation sanguine. Dans ce cas ci, le foie est tellement chargé en graisse, la graisse est convertie en sucre pour être libéré dans le sang, augmentant encore la glycémie à 9.5mmol/L. Le pancréas de cette personne ne sécrète pas d’insuline, le sucre n’est pas acheminé aux cellules pour les nourrir, entraînant l’affaiblissement du système immunitaire, la production de sang baisse, et la faiblesse générale s’intalle. Si cette personne prend des antidiabétiques, elle subirait un déficit permanent en sucre dans le sang.

Personne C

De 6.0mmol/L, la glycémie a augmenté à 9.2mmol/L,puis est rescendue successivement à 7.0mmol/L et à 5.8mmol/L, 30 min, 60 min, et 120 minutes après consommation.Le pancréas a biensécrété la quantité suffisante d’insuline pour ramener rapidement à la normale, la teneur de sucre dans le sang. Le système immunitaire a une puissance de 10 chevaux.

Personne D

De 6.0 mmol/L, la glycémiea augmenté graduellement à 7.5mmol/L, à 9.2mmol/L et à 13.5mmol/L, 30 min, 60 min, et 120 minutes après consommation. Le système immunitaire est faible et n’a que 4 chevaux. Le pancréas ne sécrète pas d’insuline. C’est un cas de diabète grave, car les hautes doses d’antidiabétiques n’arrivent pas à baisser la glycémie. Ce cas est appelé diabète insulino résistant.

Ce cas a augmenté ces dernières années surtout chez les personnes âgées, obèses, sédentaires restant dans les maisons de retraite ou dans les résidences pour personnes âgées. Ce cas se retrouve également chez les personnes qui doivent s’injecter tous les jours de l’insuline avant les repas. Après les repas, la glycémie monte, un bon système immunitaire va ramener la glycémie à la valeur avant les repas endéans des 4 heures, cela indique aussi un bon fonctionnement du système digestif. Le système digestif qui ne peut pas ni absorber ni transformer les aliments va entraîner la perte de l’appétit, la diminution de la ration alimentaire, l’indigestion, la remontée oesophagienne, le rétrécissement de l’estomac, le gonflement abdominal. L’estomac rétréci est infontionnel, la personne doit recourir à l’alimentation liquide comme de l’Ensure. L’insuline est utilisé pour éliminer le surplus de sucre dans l’Ensure, perturbant ainsi le sysyème régularisant les fonctionnements normaux des organes et des viscères, entraînant des altérations de comportement, des kystes au cou, des cancers de l’estomac, des intestins, du foie, des reins….

Intrigue 3

La médecine orientale considère aussi que les maladies peuvent rentrer par la bouche.

Au sens figuré, c’est que nos paroles pourront nous attirer des malheurs.

Au sens propre, c’est par la bouche que rentrent toutes sortes de nourriture pouvant dérégler notre système digestif. L’exemple est que le manque de sucre va anéantir le système digestif. L’insistance sur les dangers du diabète a volontairement orienté la population à éviter le sucre.La campagne acharnée contre la consommation de sucre, soutenue par le cercle intellect de la société, donne davantage de crédit à la médecine. La hantise de l’épidémie du diabète est ainsi apparue. Cette notion ne rentre pas dans les Enseignements du Bouddha.

Le Bouddha a enseigné que rien n’est fixé à priori, rien n’est immuable. Selon cette loi, il n’y aurait pas de diabète ou d’hypertension à vie.Tout peut toujours changer selon la loi de cause à effet. En effet, si la cause est une bonne alimentation, alors l’effet serait une bonne santé. Une alimentation aberrante amènerait à une mauvaise santé.

  1. Augmentation du système immunitaire et harmonisation de la glycémie par les exercices de QiQong

Le QiQongThérapie traite le diabète, non par médication, mais par les exercices pour augmenter le système immunitaire et regénérer la fonction du pancréas pour qu’il puisse sécréter de l’insuline, équilibrant ansi les glycémies à travers les repas journaliers.

Être à l’écoute de l’organime et lui laisser régler les besoins alimentaires, puis pratiquer régulièrement les exercices. Ne pas oublier que les cellules ont besoin de 3 éléments: glucides-lipides-protides pour développer et augmenter le système immunitaire, ainsi qu’à l’élaboration d’une bonne stature physique.

Si un des trois éléments, dont le sucre vient à manquer, alors les cellules vont manquer de l’énergie, vont graduellement dégrader et mourrir, donnant de l’amaigrissement et de l’épuisement. Ainsi les maladies subséquentes au diabète n’apparaissent qu’à partir de la prise des antidiabétiques, et pas avant.

Pour que le sucre puisse permettre l’absorption et la transformation des aliments en Énergie afin d’augmenter le système immunitaire et d’élaborer une bonne forme physique, il faut pratiquer les exercices de QiQong.

Les exercices de QiQong vont regénérer la sécrétion d’insuline par le pancréas. La glycémie serait harmonisée sans médication.

L’exercice: Monter et descendre une marche d’escalier fait baisser la glycémie. Il faut prendre du sucre avant de pratiquer cet exercice, afin que le sucre puisse être transformé en Énergie afin de produire les cellules, rajeunir les cellules pour regénérer le système immunitaire comme au temps de la jeunesse…la personne peut travailler sans fatigue.

Pratiquer cet exercice pendant 20 minutes, fait baisser la glycémie d’environ 5mmol/L=100mg/dL.

https://www.youtube.com/watch?v=pHh_WOrBI2s

Il suffit de pratiquer cet exercice pendant 15 à 20 minutes, la glycémie descend d’environ 5mmol/L=100mg/dL. Quand la glycémie est supérieure à 10 mmol/L,au lieu de prendre les médicaments, pratiquer cet exercice 30 minutes après les repas. Si on ressent de la fatigue ou des étourdissements durant la pratique de l’exercie, c’est que la glycémie a baissé, il faut arrêter l’exercice. Si on veut continuer à pratiquer, il faut reprendre du sucre. Ce faisant on n’a plus la hantise du sucre.

Sincères amitiés

Do Duc Ngoc

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s